Album de tirages

Procédé de photographie par tirage contact inventé par John Frederick William Herschel en 1842. Ce n'est pas un procédé argentique, mais plutôt ferrique ... Je m'y intéresse depuis quelques temps car c'est un procédé de tirage simple, réalisable sans chambre noire ou labo photo. Le composé photosensible est réalisable à partir de composés chimiques non-dangereux et que l'on peut se procurer assez facilement (faites une recherche sur les procédés photos alternatifs dans votre moteur de recherche préféré). Ce produit peut-être appliqué sur une grande variété de support, notamment de papier et de tissus. Le tirage est réalisé par contact direct d'un négatif avec le support, l'ensemble étant insolé aux UV (lumière du soleil, ou lape à bronzer par exemple). Le développement est réalisé à l'eau, difficile de faire plus simple.

La contrainte de ces procédés par contact direct, est la nécessité de réaliser un négatif à la taille du tirage... Pas de problèmes pour les adeptes de la photographie argentique en grand format pour lesquels, moyennant un développement adapté au procédé, les négatifs peuvent-être utilisés directement. Dans les autres cas, il est parfaitement possible d'imprimer ses propres négatifs noir et blanc à l'aide d'une imprimante jet d'encre sur des supports transparents, ou de les faire réaliser dans un laboratoire.

Si on accepte ces "inconvénients", s'ouvre au photographe un nouvel univers, dans lequel il peut maîtriser totalement le processus de création d'une image. On est bien loin du selfie sur smartphone... J'utilise pour ma part une version améliorée du procédé qui a été développée par Mike Ware , dont les avantages majeurs sont une stabilité et une sensibilité améliorées, et une meilleure gestion du contraste des images.

Draille vers Baldet, Aout 2017
Voici un exemple qui est un tirage sur papier aquarelle d'un internégatif réalisé par impression piézo charbon sur transparent. La photo originale a été réalisée avec une chambre 4x5 sur négatif argentique.